Je n’ai plus de like sur instagram

Si vous avez récemment fait défiler votre flux Instagram, il y a de bonnes chances que vous voyiez un message affirmant que la plate-forme a commencé à limiter la portée des publications. En effet depuis quelques semaines le taux d’engagement des stories ont explosé tandis que les likes sur les publications photos ont chuté. La plateforme semble cependant mettre la priorité sur les stories et les vidéos (en stories, en publication).

La provenance de ces publications n’est pas tout à fait claire, mais il existe également une poignée de publications de blogs destinées aux entreprises et aux personnes souhaitant optimiser leur présence qui affirment que Instagram cache les publications et que l’algorithme limite les publications à 10% des utilisateurs public. Un de ces postes Instagram affirme la chose suivante:

Instagram has changed its algorithm so only 10% of followers see our posts. If you see this post, please like and comment yes. This helps the algorithm and you will start seeing posts again.

Mais cette rumeur circule hélas depuis suffisamment de mois et d’années pour qu’on se pose des questions sur la réalité. Un blog allègue que le changement a eu lieu en avril de cette année, mais un autre site revendique une baisse à 10% en février 2018, de sorte que l’idée a fait surface depuis un certain temps déjà. Une grande partie de la panique semble provenir du moment où Instagram s’est éloigné de l’ordre chronologique en 2016 et les rumeurs n’ont pas cessé depuis. Ce n’est même pas la première fois cette année que des articles de style similaire apparaissent sur Instagram. Une foule de messages affirmant qu’Instagram limitait le nombre de messages à 7% en été postés depuis janvier 2019. Encore une fois, rien n’indique d’où vient ce chiffre.

Mais il est vrai qu’il y a une réelle chute du taux d’engagement. La seule explication qu’on pourrait donner c’est que l’usage des mêmes hashtag mène à une saturation, il faut donc changer régulièrement d’hashtag pour de nouveaux.

Fondamentalement, chaque fois que ces types de messages apparaissent, il est prudent de supposer qu’ils sont insensés. Interrogé sur les publications, un porte-parole d’Instagram a déclaré à la presse: « Non, les affirmations ne sont pas vraies. »

En creusant un peu avec la press-room d’instagram et facebook, nous découvrons que ce sont les habitudes des utilisateurs qui sont à observer. L’abus des mêmes mots clés, la qualité des photos ou l’heure du post influencent grandement les résultats. Le dernier facteur est la communication, communiquons-nous réellement sur Insta ou postons seulement uniquement pour poster. Selon le porte-parole, Instagram ne « limite pas les messages à un pourcentage quelconque de l’audience d’une personne ».

Les gens voient les publications mais ne likent pas

En réalité quand on observe une baisse des likes, il faut vérifier s’il y a une baisse de l’audience également, une baisse du taux d’engagement n’est pas synonyme d’une baisse d’audience… Enfin pas immédiatement, car il est claire que si nous produisons du mauvais contenus plusieurs jours d’affilé, l’audience va baisser.  Il est possible de voir des statistiques supplémentaires sur les comptes professionnels, mais les utilisateurs moyens ne savent pas combien de personnes ont consulté une publication donnée, ce qui est différent du nombre de personnes qui y ont participé.

Les publications fausses tentent généralement « d’aider » ou de jouer l’algorithme en produisant une tonne d’engagement et en invitant les gens à aimer et à commenter. C’est une incompréhension de la façon dont Instagram décide quoi prioriser dans le flux d’une personne. Selon le porte-parole de la société, Instagram utilise des «j’aime» comme signal pour classer les messages dans le fil d’une personne. Mais il utilise également une variété d’autres signaux qui ont moins à voir avec un seul comme.

Il y a trois signaux à retenir : La probabilité que vous soyez intéressé par le contenu, la rapidité du message et la force de votre connexion avec l’auteur du post. Si quelqu’un fait simplement défiler une publication sans s’arrêter, en tapant dessus pour afficher, aimer ou commenter, Instagram ne classera pas cette publication au-dessus du contenu avec lequel elle passe plus de temps. Donc il faut que vos posts soient en grandes parties likés par la même personne plusieurs fois pour que vous soyez sur d’être affiché en tête de son flux.

Instagram prend également en compte la manière dont une personne utilise l’application. Pour les utilisateurs qui utilisent l’application tous les jours et parcourent régulièrement leur flux, il est plus probable qu’ils verront les publications effectuées ce jour-là, car ils ont probablement déjà vu des publications des jours précédents. Les utilisateurs qui n’ouvrent l’application que le week-end sont plus susceptibles de voir les messages du cours de la semaine mélangés. Le nombre d’abonnés est également important. Si une personne ne suit qu’une poignée de comptes, il est probable qu’elle verra tout ce qui sera affiché un jour donné. S’ils suivent 2 000 comptes, Instagram tente de hiérarchiser les publications qu’ils sont le plus susceptibles de vouloir voir.

Il y a de bonnes chances que vous continuiez à voir des articles affirmant que l’algorithme d’Instagram limite l’audience d’un utilisateur. Tout comme les statuts de « protection du droit d’auteur » affichés sur Facebook, ces messages semblent apparaître tous les deux mois, quelle que soit leur fréquence de démystification. Si vous les voyez, continuez à faire défiler l’écran – à moins que ce ne soit le type de contenu que vous souhaitez voir plus souvent.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s